LE PROJET

L’ÉCONOMIE DE LA CULTURE
EST BIEN RÉELLE,
PROUVONS LE !

Nous sommes nombreux à avoir attendu ce premier numéro. L’aventure MICHEL a commencé il y a plus de trois ans et après un numéro zéro diffusé en mars 2016, le projet se concrétise, enfin. Nous en sommes fiers ! Mais…

En juin 2016, en parallèle de la diffusion d’un numéro zéro réduit, la campagne de financement participatif a permis de récolter auprès des lecteurs plus de 9 000 €. La revue pouvait se réaliser à condition que les collectivités nous donnent le coup de pouce nécessaire au lancement. Nous n’avons pas obtenu le montant des subventions attendu.

MICHEL est un vaste projet d’entreprise collaborative et culturelle qui implique déjà de nombreux professionnels et contributeurs. Mais nous ne sommes pas en mesure de les rémunérer : journalistes, photographes, illustrateurs, auteurs, graphistes… ont presque tous joué le jeu du bénévolat pour assurer la réalisation de ces 112 pages (nous aurions dû en faire 144…).

Pour exister et arriver tous les six mois dans votre boîte aux lettres ou chez votre libraire, MICHEL doit trouver dès maintenant les financements publics et privés nécessaires à sa réalisation. Sans pour autant vivre sous perfusion de qui que ce soit. Publicité culturelle, partenariats, sponsors, mécènes et subventions seront des ressources financières indispensables, en complément des ventes au numéro et des adhésions. À l’image des «start-up», pourquoi ne pas enclencher des levées de fonds pour un projet culturel qui dynamise la créativité – et donc l’économie et l’emploi – sur le territoire ? C’est fait : l’appel est lancé.

Nous imaginons un modèle économique coopératif en proposant aux lecteurs, acteurs culturels et tous les partenaires de nous rejoindre pour participer à la diffusion de la culture, des arts, des paroles et à la transmission des idées.

MICHEL sort ce premier numéro en préparant les suivants. Et en envisageant son fonctionnement, avec vous. Nous vous invitons toutes et tous à venir discuter de cet ambitieux projet lors de rencontres que nous organisons dans les cafés, lieux culturels et librairies de Normandie (voir en deuxième de couverture).
Nous poursuivons donc l’expérience, sa pérennité dépendra des énergies rassemblées. Nous espérons que vous serez touchés par les contenus présentés et que vous prendrez plaisir à lire, à regarder et à partager ces belles histoires… ici, en Normandie.
Il est temps de s’évader. On va y arriver

UNE ENTREPRISE
COLLABORATIVE
CULTURELLE

MICHEL «art, culture et société en Normandie» est une nouvelle revue culturelle, thématique et régionale créée pour révéler les talents, mettre en lumière la création émergente, être un relais d’expression artistique et sociale…
Montrer ce qui se dit, dire ce qui se fait sur le territoire et ailleurs au travers d’articles de fond, de portfolios, d’entretiens… Après plus de deux années de travail, nous avons mis en place l’organisation et les outils nécessaires pour développer cet ambitieux projet.

UNE LIGNE ÉDITORIALE

MICHEL donne la parole à ceux qui font la culture: artistes, programmateurs, médiateurs… Mais aussi aux citoyens et aux acteurs sociaux. Tout en respectant la thématique et un angle précis, une grande liberté est laissée aux contributeurs: prises de paroles par de longs entretiens, rencontres incongrues, portraits décalés, reportages insolites, regards croisés, témoignages érudits, portfolios d’illustrateurs, de photographes, de plasticiens… Par un ancrage dans la culture et la société au quotidien. La ligne rédactionnelle est portée par la transversalité des sujets selon un principe d’ouverture et de proximité, de pluridisciplinarité artistiques culturelles et sociétales. Le long des cinq chapitres de ce numéro, nous n’avons pas pu développer tous les sujets que nous souhaitions: une BD sur plusieurs pages, des «Rien à voir» (cartes blanches aux contributeurs) plus conséquents, un sujet sur l’art contemporain… Nous espérons pouvoir augmenter rapidement la pagination et, à terme, proposer des contenus numériques complémentaires sur internet en développant le site michel-larevue.fr.

UN SUPPORT DE MÉDIATION

MICHEL se détache du domaine de l’information pour apporter de la connaissance et de la réflexion. Par ses sujets au long cours, ses thématiques transversales et ses interventions publiques, MICHEL révèle les actions culturelles qui font vivre la Normandie, valorise la richesse du patrimoine normand et se fait le relais de l’expression sociale. Support de médiation plutôt que de médiatisation, la revue revendique un savoir-faire artisanal de qualité dans la conception graphique et la rédaction des contenus. À mi-chemin entre la presse et le livre, la revue MICHEL est pensée pour être collectionnée. La lecture se veut simple et plaisante, en apportant une réelle connaissance du territoire tout en évitant le «normandisme.»

UN COMITÉ DE RÉDACTION RÉGIONAL

Piloté par les éditions Lapin rouge, le comité de rédaction définit la thématique du numéro à venir, publié en novembre ou en mai. Les contributeurs réguliers, ainsi qu’un invité, sont sollicités sur l’ensemble du territoire pour développer le contenu envisagé. Des signatures plus ponctuelles seront aussi mises à contribution.

VOIR PLUS LOIN, VOIR ENSEMBLE

L’association éditions Lapin rouge n’aspire pas seulement à réaliser une revue. C’est toute l’originalité de ce projet collaboratif. MICHEL formera un véritable «couteau suisse» où les contributeurs, qu’ils soient journalistes, auteurs, graphistes, photographes, plasticiens, illustrateurs, architectes… proposeront des rendez-vous en lien avec leur métier (ateliers d’écriture, initiation à la photographie, stages d’illustration, résidences d’éducation aux médias, organisation d’expositions, projections…).

UN CONSEIL D'ADMINISTRATION NORMAND

L’association éditons Lapin rouge se réunit chaque mois en conseil d’administration. Pour mettre en œuvre toutes ces idées, MICHEL a besoin de forces vives ancrées dans le maillage culturel et social régional: des bénévoles capables de faire vivre le projet sur l’ensemble de la région en termes de diffusion, de communication, de publicité, d’organisation d’ateliers, de relais d’informations, notamment dans les territoires ruraux et les quartiers éloignés des centres urbains.

MAIS AU FAIT, POURQUOI MICHEL ?

C’est le bon copain Michel, le chouette tonton. Il aime bien rendre service, il a ses petites habitudes. Il est discret mais il ne faut pas le contrarier. C’est un sensible. Et pourquoi pas Michelle ? C’est que saint Michel est notre saint à nous les Normands. L’archange qui a terrassé le diable… Ça tombe bien!

 



© MICHEL est une publication éditée par l’association éditions Lapin rouge